Troie le film

Publié le par Christophe Henry

Je voudrais pousser un gros coup de gueule, hier soir comme beaucoup de monde je pense j'ai regardé à la télé le film "Troie". Quel ne fut pas ma tristesse de voir qu' hollywood ce moque de l'histoire et des mythes avec autant de désinvoltures.

Tout est faux ou presque, Ménélas tué par Hector alors qu'il rentrera de l'expédition, Agammenon tué par Braseis alors que lui aussi rentrera. Achille tué dans la ville en flamme alors qu'il est mort sous les murs de Troie tué par Paris. L'expédition qui dura 10 ans alors que la tout est réglé en 1 semaine, je sais pas ils auraient pu au moins vieillir les personnages. Hélène qui rentra et se reconciliera avec Ménélas etc et j'en passe.

Mais où était l'intervention des dieux ???

Bref un navet à éviter au plus vite

Publié dans histoire-et-miniatures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincent Bernard 23/05/2007 14:32

Bonjour,Je ne suis franchement pas d\\\'accord concernant "Troie". Le postulat était justement de transcrire de façon très "humaine" le récit homérique dans lequel - a contrario - les Dieux et le surnaturel sont omniprésents (Achille illustrant les contradictions de la légende en répondant à l\\\'enfant en substance: aurais-je un bouclier si j\\\'étais invulnérable ?). Au plan des modifications de la narration et de l\\\'interprétation des personnages (mort de Ménélas et d\\\'Agamemnon, statut de Patrocle ou encore personnalité de "l\\\'homicide Hector" devenu prince humaniste...) il s\\\'agit simplement de faire coller l\\\'Illiade aux nécessités dramatiques d\\\'un film de quelques heures en forçant quelques traits et en opérant de multiples raccourcis tout en rééquilibrant le point de vue entre "Grecs" et "Troyens". Rien de tout cela ne me parait afaiblir le propos. P. Jackson dans son Seigneur des anneaux n\\\'avait pas agi autrement sans dénaturer le fond de l\\\'histoire de Tolkien. C\\\'est après tout comme ça que se transmet un récit devenant peu à peu légende. Voir Roncevaux  ou  le mythe arthurien.Au final je trouve qu\\\'il  s\\\'agit là au contraire d\\\'un exercice de style à la fois divertissant (but premier) et très stimulant. Désolé de penser que lui faire un procès en historicité me semble vraiment peu convaincant... Les goûts et les couleurs sans doute.Bien cordialement