Le KV-1

Publié le par Christophe Henry

Maintenant c'est au tour du KV-1 d'avoir sa mini description.

Caractéristiques générales KV-1s :

Longueur : 6,9 m
Largeur : 3,35 m
Hauteur : 2,64 m
Poids : 42,5 t
Vitesse : 43 km/h (route)
18 km/h (tout-terrain)
Rayon d'action : 160 km
Armement principal : 1 canon F-34 ou ZIS-5 de 76,2mm (114 obus)
Armement secondaire : 3 mitrailleuses DT de 7,62 mm Degtyarev (3000 coups)
Motorisation : V12 V-2K diesel de 600 cv
Blindage caisse: 60 mm
tourelle: 75 mm
Équipage : 5

Sa genèse eut lieu lors d'une visite par des étudiants ingénieurs au bureau SKB-2 de l’usine de chars Kirov à Léningrad, en octobre 1938. Le prototype du char lourd bi-tourelle SMK (pour Sergeï Mironovich Kirov) y était dessiné et à leur sortie, on leur demanda d’étudier une variante mono-tourelle. Ils y travaillèrent, résolvant par exemple les problèmes de boîte de vitesse par l'étude du char tchèque S-2a en test à Koubinka, près de Moscou.

Le projet semblant prometteur, le ministre de la guerre autorisa son développement en parallèle du SMK, le 27 février 1940, sous la désignation KV (Kliment Vorochilov, ministre de la guerre de l’époque) et le 1er septembre, le prototype était en test, armé de deux canons coaxiaux, un de 76,2 mm et un de 45 mm. Il séjourna à Moscou, du 5 septembre au 8 octobre pour des test gouvernementaux.

La guerre d’hiver contre la Finlande ayant éclaté, les essais opérationnels furent menés directement sur le front, le SMK, le KV et le T-100, un autre dérivé bi-tourelle, furent intégrés dans le 91e bataillon blindé de la 20e brigade de chars lourds. Le KV, qu’on avait modifié pour le remplacement du canon de 45 mm par deux mitrailleuses, une coaxiale et une à l’arrière de la tourelle, s’y révéla nettement supérieur et le 19 décembre, il était accepté dans l’Armée rouge. Un plan de production de 50 puis 200 exemplaires fut lancé, pendant qu’on éliminait les défauts de jeunesse, au niveau de la transmission et des trains de roulement, révélé par un galop d’essai de 2648 km en mai.

À la fin de l'année on substitua au canon L-11, un F-32 bénéficiant d’une plus grande vitesse à la bouche, et au V-2, un V-2k de 600 chevaux, donnant naissance au modèle 1940. En même temps, une version, dite à grande tourelle, armée d’un obusier de 152 mm racourci fut étudiée puis mise en production comme KV-2. Peu de temps après le début de l’invasion allemande, on ajouta des plaques de blindage supplémentaires boulonnées sur l'existant donnant ainsi, le KV-1e (e, pour « ekranirovaniy » avec boucliers).

En juillet, apparut le modèle 1941, avec son canon ZIS-5 encore plus long, monté dans une nouvelle tourelle soudée mieux blindée. À l’automne, la perte de Kharkov, contraignit à adopter le moteur à essence M17T sur une centaine d'exemplaires.


KV-1 a (M 1940) : 500 chars de mars 1941 à juillet 1941
KV-1 b (m 1941) : 700 chars de 1941 à 1942
KV-1 s (mod. 1942) : 1370 chars de août 1942 à avril 1943

Publié dans histoire-et-miniatures

Commenter cet article